Cogitatum



Le règne de Soūlāymān

Le Qour’ãn [Coran] lève quelques voiles sur certains mystères du monde invisible [al-Ghaīyb], et notamment sur la création du Jinn, cette créature réelle, intelligente et sensible. Il donne un peu plus d’éléments que pour le Malāk.

 

Avant la révélation du Qour’ãn, les données sur la présence, les relations et l’impact des Jinn sont inexistantes. Pourtant de telles réflexions auraient pu permettre de mieux mesurer leur existence, et de mieux les intégrer dans le tissu culturel. Ces lacunes ont induit une conception linéaire du folklore relatif aux Jinn, qui n’est autre que l’aboutissement d’une ignorance à leur sujet. En cela, les informations coraniques produisent précisément une rupture décisive et permettent de changer la vision humaine du Jinn.

 

Dans cette perspective, le Qour’ãn devient une forme de savoir qui contribue au processus de compréhension de ces entités.

 

Le règne de Soūlāymān fut marqué par la présence et l’activité des Jinn ; et pourtant aucun écrit ni chronique sérieuse n’y font allusion. Apparemment, Soūlāymān a régné en vase clos, c’est-à-dire sans contact avec l'extérieur. En effet, l’absence d’informations sur ces êtres qui pourtant ont joué un rôle déterminant dans son royaume [programme architectural, industrie, technologie, etc.] démontre un élément important : rien n’a filtré ; et personne ne pouvait se faire une idée de ce qui se passait dans le territoire de Soūlāymān. 

 

Il faut aussi souligner l’importance de cette absence de documentation à propos des Jinn, car il faut attendre l’époque contemporaine pour que l’homme daigne bien se faire une idée authentique de ces entités. En effet, l’importance qu’accorde le Coran aux Jinn démontre leur puissance, leurs actions qui permettent de s’interroger sur leurs rôles et leurs impacts sur l’homme.

 

L’analyse de la source documentaire qour’ãnique [coranique] met en évidence le fait que leurs objectifs leur confèrent une position de force dans la compétition à semer sur Terre le désordre en compagnie de l’Homme.

 

« Je [Allah] n’ai créé les Jinn et les Humains que pour qu'ils M'adorent. » (Qour’ãn, 51-56)

 

Allah n’a créé le Jinn et l’Homme uniquement et simplement que pour que ces derniers lui vouent un culte. Les Jinn et les Humains n’ont été crées que pour vouer un culte à Allah. Voilà pourquoi les Jinn [et bien entendu l’Homme] existent !

 

Bien que les deux mondes, jinnien et humain, aient été créés dans le même but [l’adoration d’Allah], ils sont bien distincts. Ceci impliquerait normalement, que les deux êtres n’établissent aucun contact entre eux.

 

Pourtant, comme nous le verrons par la suite, ce n’est pas toujours le cas. Parfois certains humains recherchent leur contact, et d’autres fois ils les subissent… car beaucoup de ces entités invisibles se plaisent à semer le désordre parmi les humains, sans même que ces derniers ne puissent les imaginer.

 

« Et le jour où Il [Allah] les rassemblera tous : « Ô communauté des Jinn, vous avez trop abusé des humains ». Et leurs alliés parmi les humains diront : « Ô notre Seigneur, nous avons profité les uns des autres… » (Qour’ãn, 6-128) 

 

Posté le 20/06/2012