Cogitatum



Politique et Politicard [ou professionnel de la Politique]

Le défaut consistant à cacher ses véritables sentiments et à feindre des opinions et des vertus que l'on n'a pas est un trait caractéristique fondamental pour exercer la Politique. Cette tare caractérise tous les professionnels de la Politique française aussi bien de la majorité comme de l’opposition.

 

Afin de séduire l’électorat et de profiter des prérogatives liées à la fonction de Politicards [Président, Ministre, Secrétaire d’Etat, Député, Sénateur, haut fonctionnaire d’Etat, etc.] et de vivre dans le « gratuisme » existentiel, il est nécessaire de se montrer sous un jour différent de sa réalité, adopter des comportements très différents selon ses interlocuteurs.

 

Le gratuisme est un état d'esprit, l’assise de la doctrine de la Politique fondée sur la valeur du gratuit, ce qui ne coûte rien et qui n'a pas de fondement ou de justification lié au travail, c’est à dire l’activité qui mérite salaire.

 

La Politique est la manière de gouverner un État ou de gérer les relations avec les autres États. En conséquence, la « Politique » est l’art de l’hypocrisie, de la dissimulation et de la ruse.

 

Par définition, le Politicien ou professionnel de la Politique est un fin calculateur, un individu habile qui exalte à l’idée de s'occuper des affaires [publiques] d’un pays, du Pouvoir, de son organisation [le gouvernement] et la manière de l'exercer.

 

L’origine sociale de tous les Politicards est celle de la Bourgeoisie. Tous et toutes proviennent du même milieu riche où l’on ignore totalement la vie quotidienne des gueux, c’est à dire cette population vile et ignorante qui les acclame et qui les place au pouvoir. Ces Politicards ignorent tout des problèmes de la masse populaire quant à leurs soucis existentiels quotidiens comme par exemple ceux liés à l’habitat [ghettos, insalubrité, banlieues, « quartiers immigrés », etc.], leur santé [couverture santé déficiente, médicaments coûteux, médecine à deux vitesses, etc.], leur pouvoir d’achat [des dizaines de millions d'individus, par exemples, vivent avec des finances qui oscillent entre 300 et 7OO Euros mensuel, etc.], que dire de ceux qui survivent avec l’aide familiale, les emplois précaires sous-payés, etc. Ces Politicards et leurs riches familles qui se prélassent dans les quartiers huppés, qui se pavanent sous les feux des médias en strass et paillettes, eux qui n’ont aucune notion du prix d’une baguette ou du litre de lait ; ils ignorent ce que c’est la moindre facture [EDF, GDF, Eau, etc.], eux qui n’ont jamais mis les pieds dans un supermarché, ni dans aucune station essence, à aucune réunion de parent d’élèves, etc. Et pourtant, eux, les inimposables, ils légifèrent leurs lois « pour le bienfait » de la population laborieuse et font respecter leurs décisions à cette plèbe, ces gueux ignares, par la force s’il le faut.

 

Lorsque l’on explique que l’Assemblée Nationale est la « représentante du peuple », c’est une bonne filouterie et une belle escroquerie ! Sur 577 députés et sur les 343 sénateurs, 99% sont issus de la bourgeoisie, c’est à dire de la classe riche, détentrice des moyens de production, qui sont aux antipodes des valeurs du peuple. Ne parlons pas des deux AOA ou Arrivistes Opportunistes Affairistes de service issus de l’immigration sévèrement sélectionnés pour mettre un zeste d’ouverture « démocratique », encore un terme d’une magistrale filouterie !

 

Un paradoxe ! Comment 0,01% d’individus, les nantis, dirigent 99,99% de la population d’un pays ? C’est une invraisemblance !

 

Cette aberration est de nature mondiale, elle est valable dans tous les pays de la planète. Est-ce une bizarrerie humaine ou est-ce un Système planétaire mis en place ?

 

 

Posté le 07/06/2012